Extrait de notre ouvrage sur l'ETP en néphrologie

Publié le par catherine tourette-turgis

L’éducation thérapeutique dans la maladie rénale chronique, le soignant pédagogue, Catherine Tourette-Turgis, Corinne Isnard bagnis, Lennize Pereira-Paulo, éditions Comment Dire, Paris , janvier 2009, page 36 .

  

« Les patients suivis en néphrologie comptent une part importante de personnes âgées. En 2003, l’âge moyen des 30 882 personnes traitées par dialyse en France était de 67ans. Il est important d’intégrer le thème du vieillissement dans tout programme d’éducation thérapeutique en néphrologie.
Dans les pays occidentaux, le fait de vieillir n’est plus forcément associé à la peur de la mort mais à la crainte de l’émergence d’une maladie chronique.
Les adultes en vieillissant expriment leur sentiment de vulnérabilité face aux maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies neurologiques, le cancer et les maladies rénales chroniques. Au cours des quarante dernières années, l’avancée des stratégies thérapeutiques et des technologies de suppléance ont donné des années de vie et de survie aux personnes âgées mais les ont aussi amenées à devoir s’adapter à une chronicisation du soin.
Les recherches conduites sur le développement émotionnel des personnes âgées comportent des contributions intéressantes pour la néphrologie. Elles invitent par exemple à une refonte des outils des thérapies cognitivo-comportementales qui ont été inventées pour traiter des stress aigus et non pas des facteurs de stress chroniques causés par de réelles limitations fonctionnelles apparaissant tout au long du processus du vieillissement.Si l’on prend en compte les statistiques en gérontologie, il devient nécessaire de développer le concept de maladie chronique comme un stade de développement, voire une nouvelle modalité de vie. Se soigner est en train de devenir l’objet d’une activité à temps partiel pour certains, à temps completpour d’autres, pour ne prendre que l’exemple de la dialyse. Cette activité
nécessite de nouveaux apprentissages existentiels et pragmatiques non prévus dans les systèmes de prise en charge et dans l'organisation des soins ».




                                                       

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kyste 11/03/2009 15:40

Intéressant sujet que l'éducation thérapeutique en néphrologie. Je vais lire votre ouvrage avec intérêt quand je me le serai procuré.
Il me semble que chez le sujet agé aussi la peur de la mort est présente. Sa verbalisation est différente à celle du sujet plus jeune mais je pense que cette angoisse est clairement présente, sinon comment comprendre que des patients dans des états cliniques parfois dramatiques acceptent on the top la dialyse.
C'est quoi être agé en 2009 en france, après 70 ans, après 80 ans? Faut il tenir compte uniquement de l'age civil ou est ce que l'age physiologique, voir l'age malade ne sont pas de meilleur indicateur?
Je vais lire votre ouvrage.