premières lectures des comptes rendus de la consultation d'éducation de néphrologie

Publié le par catherine tourette-turgis

J'ai lu deux comptes rendus ce matin de la consultation d'aide à l'observance et d'éducation que j'ai mis en place à la Pitié avec le service Comment Dire . Demain matin, on passera deux à trois heures à trois ou quatre personnes à reprendre quelques  récits d'histoire thérapeutique pour voir comment chaque infirmière peut aller plus loin avec chaque patiente ou patient. En tout cas déjà je sens qu'il y a quelque chose qui est passé dans le projet au delà du recueil des données qu'on peut encore améliorer. Quelque chose est passé car je sens et perçois très clairement - chaque lecteur pourra le faire dans notre prochain livre - les difficultés , les doutes, les incertitudes et les besoins d'une personne affectée par une insuffisance rénale chronique .  J'arrive à percevoir à travers le compte rendu un peu du monde intérieur de de la patiente et aussi de l'atmosphère de la rencontre entre la soignante et la personne .Madame B a un restaurant, elle est en difficultés financières, alors elle grignote et prend du poids, elle attribue ses pics d'hypertension au stress engendré par ses difficultés financières, elle est en état de panique et se trouve dans un cercle vicieux.Il faut être en pleine forme pour pouvoir tenir un restaurant , en même temps le stress est tel qu'elle ne peut pas se poser, s'occuper d'elle y compris de sa santé, elle a pris 3 kg à cause des grignotages. Elle connaît parfaitement ses médicaments mais elle sait qu'elle n'a pas de temps pour elle et n'ose pas en demander plus à son mari qui vient l'aider tous les jours de 11 à 15 heures .Elle a moins de vertiges depuis qu'elle prend son traitement , elle a 11 comprimés par jour à prendre . Elle est heureuse de la consultation avec les infirmières et veut y revenir , comment demain va-t-on se échanger sur la vie et la santé de madame B. Comment l'aider ?  Elle n'a pas besoin de connaissances , elle  a besoin que quelque chose change dans sa vie mais quoi ? Elle a les larmes aux yeux lorsqu'elle évoque ses soucis financiers, le soignant qui a pris des notes note ce point avec beaucoup de finesse , on sent que l'entretien a été doux, non injonctif , sûrement empathique . En même temps les résultats thérapeutiques de madame B sont inquiétants, elle a un voile sur l'oeil gauche et doit entamer des examens complémentaires, qui va être là au moment de l'annonce des résultats du scanner ?

Commenter cet article